Bouger au Quotidien


Prescri’Bouge vous accompagne vers la pratique d’une activité physique au sein d’une association mais nous sommes également là pour vous aider à faire entrer l’activité physique dans votre quotidien ! Si vous souhaitez être aidé dans cette démarche, n’hésitez pas à nous contacter mais en attendant, voici quelques informations et conseils pour bouger au quotidien.

L’activité physique, c’est quoi ?

Le sport n’est qu’une partie des solutions pour augmenter votre niveau d’activité physique. En effet, on peut faire de l’activité physique dans le cadre des loisirs, des transports, des activités domestiques et du travail. Mais il s’agit également des activités comme les promenades à pied ou à vélo, la pratique du roller, ou, pour les enfants, jouer dans les aires de jeux des parcs publics.

Les activités physiques domestiques sont celles que l’on réalise chez soi, à l’intérieur ou à l’extérieur (passer l’aspirateur, porter des courses, bricoler, jardiner, etc.).

L’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) définit l’Activité Physique comme « tout mouvement produit par les muscles squelettiques, responsable d’une augmentation de la dépense énergétique ». Cela s’oppose donc à la sédentarité qui est « un état dans lequel les mouvements corporels sont réduits au minimum et la dépense énergétique proche de la dépense énergétique de repos» (Dietz, 1996).

De nos jours, les moments de sédentarité s’accumulent : travailler assis, se déplacer en voiture, prendre l’ascenseur ou les escalators… Et pourtant bouger est important pour la santé ! Cela permet d’améliorer sa qualité de vie, son sommeil et, à plus long terme, réduire le risque de maladies.

L’activité physique permet de maintenir sa condition physique afin de réaliser les actes de la vie quotidienne sans difficulté et de pouvoir, si on le souhaite, pratiquer un sport.

Les bienfaits de l’activité physique au quotidien

  • Entretenir le corps pour :
    • Améliorer l’endurance, afin de faire des activités dans la vie quotidienne, ou à l’occasion, des loisirs sans être essoufflé(e).
    • Entretenir la force musculaire, la souplesse, l’équilibre, la coordination et le tonus, ce qui facilite les mouvements de la vie de tous les jours, permet de prévenir les chutes et aide à conserver une plus grande autonomie en vieillissant.
    • Améliorer la santé osseuse, ce qui participe à la croissance des enfants et à réduire le risque de fracture des personnes âgées.
    • Augmenter la résistance à l’effort, afin de réaliser les activités de la vie quotidienne ou des loisirs sans ressentir de douleur musculaire.

 

  • Se sentir bien :
    • Grâce à un effet positif sur la qualité de vie et le bien-être puisque se bouger permet de réduire l’anxiété et les états de dépression.
    •  Mais l’activité physique agit aussi sur le sommeil en améliorant sa qualité.

 

  • Préserver sa santé :
    • Par une diminution du risque de développer certaines maladies,
    • Mais aussi en diminuant le risque de surpoids et d’obésité,
    • Ainsi que certains effets liés au vieillissement.

 

  • Lutter contre la sédentarité :
    • En diminuant au maximum les temps assis ou allongés, hors période de sommeil et de repas.

D’après mangerbouger.fr

Oui mais… Quand et comment ?

Pour avoir ces effets là, il n’y a pas que le sport ! En effet, nous avons de nombreuses occasions de bouger tout au long de la journée dans le cadre du travail, des transports, des activités domestiques et des loisirs.

Il existe différents types d’activités qui peuvent être retrouver dans nos journées :

  • – Les activités d’endurance en se déplaçant à pied, à vélo, en trottinette par exemple. Cela permet d’augmenter la durée des activités sans être fatigué.
  • – Les activités de renforcement musculaires en montant ou en descendant les escaliers ou en portant des courses par exemple. Cela permet d’entretenir voire d’augmenter la force et la précision des mouvements.
  • – Les activités de souplesse retrouvées dans certains mouvements lors du jardinage, du ménage ou du bricolage par exemple. Cela permet de réaliser des mouvements amples sans être gêner.
  • – Les activités d’équilibre retrouvées dans tous les actes de la vie quotidienne : marcher, faire du ménage, etc. Cela permet de diminuer le risque de chute et donc de préserver l’autonomie des personnes âgées.

Ces activités peuvent prendre différentes intensités : de faible à très élevée en passant par modérée. Mais pour avoir un bénéfice sur la santé, on privilégie des activités d’intensité modérée (effort ressenti de 5/6 sur une échelle de 0 à 10) avec des activités d’intensité élevée (effort ressenti de 7/8 sur une échelle de 0 à 10).

Il existe des repères pour chaque âge et situation : on ne demandera pas le même effort à un enfant qu’à un adulte ou une personne âgée. Il en est de même pour les publics spécifiques du fait d’un handicap ou d’une maladie. Le plus important est d’adapter la quantité et l’intensité des efforts !

La motivation passe par un objectif réfléchi et atteignable

Mais pour mettre en place tout ceci, il faut une bonne dose de motivation puisque l’on va changer des habitudes de vie… Quelques conseils pour rester motiver :

• Penser aux bienfaits de la pratique sur notre santé,

• Se fixer un objectif simple, clair, précis et atteignable,

• Découper l’objectif en plusieurs étapes en y ajoutant des défis ponctuels comme ne pas prendre l’ascenseur une seule fois dans la journée qui viennent en plus de l’objectif initial,

• Pratiquer avec des amis, la famille ou des collègues pour bénéficier de l’effet de groupe,

• Notez vos activités et vos progrès pour vous rendre compte de ce que vous faites !